Présages #2 - Isabelle Delannoy : économie symbiotique et collapsologie

 
 Crédit photo : Louise Delannoy

Crédit photo : Louise Delannoy

Isabelle Delannoy est l'invitée de Présages.

Isabelle Delannoy est ingénieure agronome de formation et spécialiste du sujet de l’environnement depuis plus de 20 ans. Elle a longtemps travaillé au sein de l’agence de Yann Arthus-Bertrand, et a été coscénariste du film Home, sorti en 2009.

Elle est fondatrice de l’agence DoGreen, qui promeut le modèle d'économie symbiotique auprès des entreprises, des organisations, et des territoires.
Isabelle a passé de nombreuses années à étudier et observer les modèles économiques émergents, les innovations sociales, environnementales, les nouveaux modèles de coopération et de travail : biomimétisme, économie circulaire, agroécologie, monnaies complémentaires, open source …
De cette analyse est née la conceptualisation de « l’économie symbiotique », qu’elle présente au public dans son ouvrage paru fin 2017.  Une économie symbiotique régénératrice des écosystèmes, indispensable pour ralentir la crise écologique et permettre d’éviter un effondrement massif, dont les initiatives émergent pour la plupart de citoyens, d’entreprises ou de collectivités.

Ambassadrice d’une vision écologique et soutenable de l’économie, Isabelle est donc en même temps extrêmement lucide sur les risques d’effondrement que la planète encoure, et se dit elle-même "collapsologue".

Durant 45 minutes, nous avons parlé de cette double lucidité sur l’état du monde et sur l’émergence de nouveaux modèles, de l’urgente nécessité de faire basculer le paradigme économique mondial vers une économie symbiotique d’ici le tournant de la décennie.
« Si on n’arrive pas à faire ça, on prendra de plein fouet non seulement les effondrements, mais le manque de sens qu’il y a localement dans nos sociétés. »
Nous avons parlé des objectifs de l’économie symbiotique, de la concentration des richesses et des pouvoirs, de la mise en action à l’échelle locale, de la morale de l’écocitoyenneté, de la colère, des politiques, et du rôle du féminin.


ECOUTER

Entretien enregistré le 7 mars 2018


APPROFONDIR